fr58 Boulevard Emile Augier, 75116 Paris | Lun-ven, 9:00-20:00 | 01 53 700 800
fr58 Boulevard Emile Augier, 75116 Paris | Lun-ven, 9:00-20:00 | 01 53 700 800

Alopécie féminine : 11 femmes célèbres touchées par la chute de cheveux

The Clinic > Actualités > Alopécie féminine : 11 femmes célèbres touchées par la chute de cheveux

Si la chute de cheveux est souvent une affaire d’homme – notamment car ils sont une grande majorité à être touchés par la calvitie (ou alopécie androgénétique) –, le fait de perdre ses cheveux n’exclut pas les femmes. On estime qu’une femme sur 4 souffrira de perte de cheveux à un moment donné de sa vie.

Longtemps peu considérée et donc peu médiatisée, l’alopécie féminine peut prendre diverses formes et ses causes peuvent être multiples. Sa complexité, mais aussi la honte ou le mal-être qu’elle engendre, explique en partie le fait qu’on en parlait jusqu’alors si peu.

Avec Internet et les réseaux sociaux, pourtant, la parole se libère.

De nombreuses femmes célèbres ont osé aborder le sujet de manière ouverte et décomplexée.

Chute de cheveux post accouchement, pelade, mais aussi calvitie, maladie ou alopécie de traction, ces témoignages ont de quoi permettre aux milliers de femmes touchées par l’alopécie de se sentir moins seules, mais également d’aborder les traitements possibles.

Jada Pinket Smith – Pelade

Elle l’a fait savoir sur les réseaux sociaux et son crâne rasé lui a valu quelques moqueries aux Oscars (que son mari s’est empressé de “venger” en assénant une gifle au moqueur, et vous connaissez la suite). D’après les sources, Jada Pinket Smith semblait souffrir de pelade, une maladie auto-immune qui entraîne des pertes de cheveux localisées de forme arrondie.

the clinic Jada Pinket Smith - The Clinic Paris

Kristin Davis (Sex and the City) et l’alopécie

L’actrice de la série US des années 90 Sex and The City, qui jouait le rôle de Charlotte, s’est confiée à ce sujet de ses cheveux devenus beaucoup plus fins, moins volumineux. Dans le cas de l’actrice, il est fort possible que ce changement de chevelure soit dû aux bouleversements hormonaux liés à la ménopause. En effet, à l’approche de cette période, la production d’androgène diminue ne pouvant alors plus contrer les effets de la production de testostérone, entraînant une miniaturisation des cheveux et une chute plus importante, soit une calvitie. Bien souvent, elle est plus diffuse que chez l’homme ce qui rend son traitement plus complexe.

the clinic Kristin Davis - The Clinic Paris

Keira Knightley : trop de produits chimiques

Dans une interview du magazine InStyle, l’actrice de Pirate des Caraïbes explique avoir « teint [ses] cheveux de pratiquement toutes les couleurs imaginables, pour différents films ». Ces traitements chimiques réguliers ont tant agressé ses cheveux et son cuir chevelu qu’ils ont entraîné une chute de cheveux importante. A tel point que Keira Knightley n’a pas hésité à porter des perruques pendant cinq ans afin de la dissimuler, le temps que ses cheveux repoussent (grâce à la grossesse !).

the clinic Keira Knightley - The Clinic Paris

A lire : Comment faire pousser ses cheveux plus vite ?

Christina Milian & Lea Michele : chute de cheveux post partum

Les deux chanteuses – dont la première n’est autre que la femme de M Pokora, un artiste qui n’est pas étranger à la greffe de cheveux – ont toutes deux souffert d’une chute de cheveux bien connue des femmes, l’alopécie post-partum.

Si la grossesse allonge le cycle de croissance des cheveux à l’origine d’une chevelure plus dense, plus volumineuse et brillante (bref, parfaite !), la chute brutale des hormones qui en sont à l’origine après l’accouchement ne pardonne pas. Ainsi, de nombreux cheveux tombent d’un coup.

En réalité, notre chevelure revient à son point de départ d’avant grossesse, mais le contraste est tel qu’on a l’impression d’en avoir perdu plus que de raison. Ce phénomène est transitoire dans l’immense majorité des cas.

the clinic Christina Milian - The Clinic Paris
the clinic Lea Michele - The Clinic Paris

Tyra Banks & Neve Campbell – Stress chronique

« J’ai perdu mes cheveux à cause du stress », voici ce que la mannequin et productrice Tyra Banks a expliqué dans une interview du World Street Journal. Un stress important et chronique principalement dû à son rythme de vie effréné et à la pression qu’elle se mettait à ses débuts pour réussir dans le métier. L’actrice Neve Campbell (Scream) a confessé avoir également souffert d’alopécie plus jeune, causée par le stress.

Le stress peut-il entraîner une chute de cheveux ? Dans une étude du Harvard Stem Cell Institute₁ publiée dans la revue NATURE, des chercheurs ont identifié le mécanisme biologique qui fait que le stress chronique altère les cellules souches du follicule pileux, confirmant ainsi des observations de longue date.

  • Une grande fatigue, liée notamment à une carence (souvent en fer), peut aussi être à l’origine d’une diminution du volume des cheveux et une chute plus abondante.
the clinic Tyra Banks - The Clinic Paris
the clinic Neve Campbell - The Clinic Paris

Sarah Hyland, la maladie source de chute de cheveux

Les maladies et les traitements qui leurs sont associés peuvent entraîner des chutes de cheveux. On pense tout de suite à la chimiothérapie dans le cadre de traitement contre le cancer, mais pas que. L’actrice Sarah Hyland, qui souffre d’endométriose et de dysplasie rénale, évoquait dans le magazine Allure le fait d’avoir perdu beaucoup de cheveux en raison des différents médicaments qu’elle a dû prendre pour soigner ses reins.

the clinic Sarah Hyland - The Clinic Paris

Khloé Kardashian – chute de cheveux post covid

Le Covid-19 pourrait avoir un impact sur la chevelure, et Khloé Kardashian en aurait fait les frais après avoir contracté le virus en mars 2020 : « Mes cheveux sont vraiment tombés après le Covid » a-t-elle un jour partagé au sein d’une discussion Twitter.

Dans une étude de 2021 publiée dans The Lancet, près d’un quart des patients atteints de la COVID-19 souffrent de perte de cheveux dans les six mois suivant l’infection, notamment les femmes.

the clinic Khloe Kardashian - The Clinic Paris

Naomi Campbell et son alopécie de traction

La célèbre mannequin a souffert d’alopécie de traction, une forme de chute de cheveux induite par le port répété de tissages, tresses et coiffures serrées qui tirent trop sur les racines des cheveux. A force, les cheveux s’abîment, tombent et n’ont pas le temps de repousser. Cette forme d’alopécie est très répandue chez les femmes noires et adeptes de ce type de coiffure et se caractérise par un recul de la ligne capillaire au niveau des tempes et derrière les oreilles. Une raison de plus pour laisser ses cheveux afro au naturel ou « Nappy Hair » !

Ce type d’alopécie se résorbe seule si ce n’est pas trop tard, mais une greffe de cheveux est aussi possible. Avec le Punch Hybride ®, on peut désormais traiter de façon optimale les cheveux afros.

* Punch Hybride ® est une marque déposée de Devroye Instruments.

the clinic Naomi Campbell - The Clinic Paris

Sara Sampaio et la trichotillomanie

La jeune mannequin d’origine portugaise évoquait sur ses réseaux sociaux il y a deux ans qu’elle luttait contre l’anxiété et la dépression…et souffrait également de trichotillomanie depuis l’âge de 15 ans. Cette maladie qui pousse les gens à s’arracher les cheveux ou les poils de façon récurrente et compulsive touche environ 1 à 2% de la population et peut entraîner une alopécie partielle.

the clinic Sara Sampaio - The Clinic Paris

Alopécie chez la femme : quelles solutions ?

Tout dépend de la cause et de la nature de l’alopécie.

Le diagnostic est donc essentiel ET indispensable.

Comme les origines sont souvent complexes, nous vous conseillons de consulter votre médecin en premier lieu ou un dermatologue afin d’effectuer un bilan hormonal et sanguin en premier lieu. Cela permettra d’identifier l’une ou les causes possibles de votre chute de cheveux et ainsi mieux la traiter avec les traitements adéquats.

En fonction de la nature de la chute de cheveux, des solutions médicamenteuses qui nécessitent un suivi médical sont possibles, de même que des traitements topiques (Minoxidil 2%) ou encore des traitements capillaires d’entretien ou stimulants, que nous proposons chez THE CLINIC : mésothérapie capillaire, injections de peptides, injections de PRP, micropigmentation du cuir chevelu et greffe de cheveux.

Si vous notez une perte de cheveux, parlez-en à votre médecin !


**

Sources :

https://www.nature.com/articles/s41586-021-03417-2

Articles similaires

Contact
close slider

Formulaire de contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aider ?