fr58 Boulevard Emile Augier, 75116 Paris | Lun-ven, 9:00-20:00 | 01 53 700 800
Lille: 03 72 830 120 | Belgique: +32 25887719|contact@the-clinic.fr

3 solutions pour traiter la perte de cheveux induite par le Covid-19

The Clinic > Actualités > 3 solutions pour traiter la perte de cheveux induite par le Covid-19

Publiée début janvier 2021 et relayée par The Lancet, une étude montrait que près d’un quart des patients atteints de la COVID-19 souffrent de perte de cheveux dans les six mois suivant l’infection, notamment les femmes.  

De quelle forme de perte de cheveux s’agit-il ? Comment la traiter ? 

Les causes de la chute de cheveux

Les causes de l’alopécie, le nom scientifique de la chute de cheveux, peuvent être multiples. 

Qu’elle soit temporaire ou permanente, les causes sous-jacentes d’une perte de cheveux sont (très) nombreuses : la perte de cheveux peut être d’ordre nutritionnel avec comme une carence en fer ou une malnutrition généralisée, liée à des dérèglements hormonaux et au système endocrinien, ou encore due à des causes dites toxiques (prise de certains médicaments, chimiothérapie, radiothérapie…). 

Mais ce n’est pas tout : des infections, des maladies auto-immunes, des anomalies génétiques ou un traumatisme (brûlure, accident) peuvent être à l’origine d’une destruction du follicule pileux entrainant une alopécie. 

Enfin, la trichotillomanie qui est un tic où la personne – souvent des enfants ou adolescents – s’arrache les cheveux entraine peu à peu une alopécie si la maladie n’est pas traitée.

De fait, ces causes entrainent également des formes d’alopécie différentes, dont les plus connues sont : 

  • La calvitie ou alopécie androgénétique
  • La pelade
  • L’effluvium télogène

La chute de cheveux chez la femme post Covid

Outre l’étude chinoise de janvier, d’autres études ont aussi mis en lumière cet effet secondaire à long terme, l’une d’elle menée par un médecin de l’Indiana University School of Medicine à l’aide d’un sondage Facebook : près d’un tiers des personnes interrogées ont signalé une perte de cheveux dans les mois qui ont suivi l’évènement générateur, en l’occurrence le SARS-Cov-2.

Fort “heureusement”, la perte de cheveux en question semble avoir la pris la forme d’un effluvium télogène

La phase télogène du cycle capillaire est la dernière phase avant la chute du cheveu : le cheveu en phase télogène n’est plus rattaché à sa racine. Lorsqu’on souffre d’un effluvium dit “télogène”, le cycle capillaire est bouleversé et un plus grand nombre de cheveux se retrouvent dans cette phase, entrainant une chute plus abondante et donc plus visible.

Un effluvium télogène (TE) peut être chronique mais la plupart du temps, les choses reviennent peu à peu à la normale. 

Ce sont les femmes qui sont les plus susceptibles d’être touchées, même hors effets secondaires liés au Covid.

Les causes sont aussi nombreuses : un stress physique ou psychologique, des maladies ou la prise de médicament. Il est aussi fréquent dans les mois qui suivent un accouchement en raison des changements hormonaux que la grossesse entraine.

Enfin, sachez qu’il touche beaucoup de gens aux changements de saisons, bien qu’il ne soit pas aussi “agressif”. 

Que faire quand on constate une chute de cheveux anormale post-Covid-19 ?

Peu importe l’origine de la chute de cheveux : si vous êtes une femme et que vous constatez une perte de cheveux plus abondante que d’habitude, il est nécessaire de vous rendre chez votre médecin traitant et de réaliser un bilan hormonal et sanguin, afin d’établir le bon diagnostic. 

En fonction des résultats, le médecin vous prescrira un traitement adéquat et la prise de compléments alimentaires pour faire le plein de vitamines et de minéraux. 

Ensuite, d’autre solutions peuvent accompagner votre repousse et vous aider à épaissir et fortifier votre chevelure.

L’effluvium télogène n’est pas une fatalité ! 

3 traitements pour lutter contre l’effluvium télogène 

Chez The Clinic, nous sommes spécialisés dans les traitements de la chute de cheveux qui permettent de stimuler la repousse et les follicules pileux, fortifier les cheveux et retrouver plus de densité capillaire.

#1 L’injection de peptides biométriques

Protéine composée de plusieurs acides aminés et qui envoient des signaux aux cellules pour entrainer des actions de leur part, ces petits messagers ralentissent leur activité au fil du temps…pourtant leur action est essentielle !

Les peptides dit “biométriques” sont donc reproduits en laboratoire de façon synthétique et vont tout simplement mimer leur action. En injection et en traitement intensif, les peptides vont notamment permettre de relancer la pousse des cheveux.

#2 La mésothérapie revitalisante

Bien connue en médecine esthétique, la mésothérapie capillaire consiste à injecter grâce à un pistolet à mésothérapie un cocktail revitalisant et personnalisé en fonction des besoins au niveau du cuir chevelu. Non seulement il nourrit les cheveux à la racine mais il relance la circulation sanguine, indispensable à une bonne santé capillaire.

#3 Les injections de PRP

Véritable booster de repousse capillaire, le PRP agit directement au niveau des cellules souches des bulbes pileux. Cet élixir puissant issu de votre propre corps après une simple prise de sang permet de fortifier les cheveux existants, tout en favorisant la repousse, grâce aux facteurs de croissance contenus dans le plasma. De nombreuses études attestent de son efficacité sur l’alopécie androgénétique notamment, et globalement sur les formes de chute de cheveux où les follicules sont encore actifs, à l’image de l’effluvium télogène.

Pour obtenir ce plasma riche en plaquettes, le sang est d’abord centrifugé. Mais tous les kits de centrifugation ne se valent pas ! Il est nécessaire de réaliser une centrifugation avec double-rotation (comme lors des études cliniques) pour obtenir un PRP de qualité et concentré en facteurs de croissance.

The Clinic s’est donc doté d’une centrifugeuse spécifique, “Magellan”, qui garantit un protocole performant, précis et sans risque de contamination humaine car il n’y a besoin d’aucune intervention manuelle pendant tout le processus.

Le “protocole Magellan” offre un PRP de haute qualité, dont le nombre de plaquettes est 6 fois supérieur à celui généré par un équipement classique. 

Vous avez des questions concernant votre chute de cheveux ? Contactez l’équipe de The Clinic à Paris pour un rendez-vous d’information.

Articles similaires

Contact
close slider

Formulaire de contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.