107 Rue de la Pompe, 75116 PARIS | Lun-ven, 9:00-20:00
01 53 700 800 | Belgique: +32 25887719 | contact@the-clinic.fr

PRP & Alopécie

Le PRP pour lutter contre la calvitie, ça marche ou pas ?

S’il y a bien quelque chose qui revient chez les patients qui ont fait des séances de PRP capillaire, et ce, de façon quasi systématique, c’est : “ça ne marche pas, mes cheveux n’ont pas poussé”. Et ils ont raison : le PRP n’a JAMAIS FAIT POUSSER UN CHEVEU…mais, alors, dans quels cas le PRP est-il indiqué ?

D’abord, c’est quoi le PRP ?

Le PRP veut dire Plasma Riche en Plaquettes. C’est du plasma sanguin, soit un liquide jaunâtre que l’on obtient après avoir centrifuger son sang.

Le sang est composé d’un fluide (le plasma) dans lequel circulent les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Sa centrifugation permet d’isoler les globules rouges, les globules blancs et de ne garder que le reste : le plasma riche en plaquettes.

Comment agit ce concentré plaquettaire ?

Alors que les globules blancs sont les spécialistes des défenses immunitaires de notre organisme, les plaquettes, elles, ont des vertus de guérisseuses. Elles sont en effet extrêmement riches en ce qu’on appelle des “facteurs de croissance » qui ont la faculté de réparer et régénérer le corps en stimulant certains cellules souches. Par exemple, le PRP est utilisé en médecine sportive depuis très longtemps dans le traitement des tendinopathies, des lésions des ligaments ou du cartilage.

Le PRP quand on est chauve, c’est une bonne solution ?

Vous comprendrez que le plasma riche en plaquettes est donc efficace oui, mais uniquement si la zone dans laquelle on l’injecte a de quoi…être stimulée. C’est pourquoi le PRP est bel et bien efficace mais pas quand on est chauve : quand le cuir chevelu est glabre et que le follicule pileux est épuisé totalement – on dit alors qu’il est inactif – le PRP ne fonctionne pas !

Quelles sont les vraies indications du PRP capillaire ?

L’indication est double : une perte abondante et soudaine de cheveux avec une perte du calibre du cheveux, soit un cheveu qui s’affine, de mauvaise qualité. En fait, le PRP est bien indiqué si l’on souffre d’alopécie androgénique, mais il ne faut pas attendre.

Rappelons que la calvitie accélère le cycle capillaire et expédie la fabrication du cheveu – et donc sa mort et sa chute – ne lui laissant pas le temps de créer un cheveu résistant avec une kératine de qualité.

Quelle est l’action du PRP sur le cheveu ?

Les cellules de croissance qui sont contenues dans le plasma riche en plaquettes vont apporter un boost au cheveu, en stimulant notamment les cellules souches des bulbes encore actifs, et vont lui permettre, mécaniquement de s’épaissir. Si on épaissit le cheveu, on a une meilleure densité avec la même quantité de cheveux.

Exemple patient : greffe de cheveux vs PRP, que choisir ?

L’importance de la consultation réside ici ! Car face à un dégarnissement du crâne, on peut parfois croire – à tort – qu’on a besoin d’une greffe de cheveux alors qu’en réalité il est tout simplement trop tôt.

Prenons le cas d’un patient venu en consultation chez THE CLINIC dont le vertex – cette zone du dessus de la tête en tourbillon – était visiblement clairsemé, et cela se voyait même à un ou deux mètres de distance. Après avoir examiné son cuir chevelu avec des lunettes loupes, on se rend compte qu’il dispose malgré tout d’un gros duvet à l’arrière. Le cheveu s’est donc affiné, d’où la sensation de dégarnissement. Pour autant la greffe n’est (surtout) pas une indication !

Pourquoi ? Parce que si l’on décide de greffer sur ces zones et ce, même avec un implanteur de Choï connu pour son diamètre fin, on va forcément détériorer les cheveux existants pour en mettre des nouveaux.

Dans ce cas précis, c’est donc le PRP qui est parfaitement indiqué afin d’améliorer la qualité du cheveu.

La greffe de cheveux le sera quant à elle sur une zone entièrement glabre ou dans une zone où les cheveux sont suffisamment espacés les uns des autres.

Comment se déroule une séance de PRP sur les cheveux au sein de THE CLINIC ?

Tout se déroule dans la même pièce et devant vos yeux, conformément aux règles en vigueur en France depuis l’année dernière concernant le PRP dans le cadre du traitement d’une pathologie (ici, l’alopécie) : prise de sang classique, suivi d’une centrifugation et réinjection en douceur dans le cuir chevelu.

Chez THE CLINIC, nous injectons le Plasma Riche en Plaquettes dans les cheveux à l’aide d’un pistolet à mésothérapie de fabrication française et de dernière génération (le mésogun U225) pour une répartition homogène et complète du PRP et maximum de confort patient.

Le protocole d’attaque est de 3 séances, chacune espacée d’un mois, avec 1 à 2 séances d’entretien par an, en fonction des résultats. Chaque session de PRP est systématiquement suivie d’une séance de LED capillaire de 20 minutes pour optimiser encore davantage l’action du PRP et stimuler les cellules capillaires. Les premiers résultats visibles se situent aux alentours du 4ème mois.

Le PRP : chez les femmes aussi !

Parce que l’alopécie existe aussi chez les femmes, le PRP est un formidable allié pour les femmes, souvent sujettes à une perte de cheveux diffuse sur toute la tête. Nous avons notamment constaté des résultats très encourageants chez les femmes ayant perdu leurs cheveux et qui, au moment de la repousse, ne perçoivent qu’un duvet, des cheveux de bébé, très fins.

Intéressé(e) par des séances de PRP cheveux au sein de THE CLINIC ? Notre équipe médicale est à votre écoute : prenez rendez-vous pour une consultation et un devis personnalisé.

Contact
close slider

Formulaire de contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.