fr58 Boulevard Emile Augier, 75116 Paris | Lun-ven, 9:00-20:00 | 01 53 700 800

La chute de cheveux chez les femmes : des solutions différentes ?

The Clinic > Actualités > La chute de cheveux chez les femmes : des solutions différentes ?

L’alopécie touche tout le monde

On pense souvent que seuls les hommes subissent des pertes de cheveux, mais bien que dans une moindre proportion, les femmes sont également exposées aux problèmes de calvitie. Chez les femmes, l’alopécie est en général plus diffuse, mais dans tous les cas, elle est beaucoup plus mal vécue. La femme qui perd ses cheveux se sent complètement diminuée dans ses facultés de séduction et surtout, il est beaucoup plus difficile pour elle d’adapter sa coiffure comme le font certains hommes avec une coupe de style crâne rasé. Quand le miroir du matin devient un ennemi, quand on constate jour après jour que de nombreux cheveux sont restés dans le peigne ou la brosse, il faut agir au lieu de s’isoler. De nos jours, les techniques de soins esthétiques apportent de nombreuses solutions aux problèmes de chute des cheveux, la démarche essentielle étant de s’adresser au bon endroit. Bien que très peu invasives, ces différentes techniques doivent être mises en œuvre dans un centre de soins esthétiques où les praticiens sont hautement spécialisés afin de pouvoir proposer à leurs patients la manière la plus appropriée à leur problématique particulière. Ils doivent également être en mesure de fournir une information transparente et documentée sur leurs choix et œuvrer dans un environnement sanitaire sans reproche.

Mieux comprendre les différentes causes de la chute de cheveux chez la femme

Les cheveux sont l’un des atouts de séduction de la femme et lorsqu’elle est confrontée à l’alopécie, elle peut parfois porter un regard dévalorisant sur sa personne. Une chute de cheveux qui amène parfois la femme à remettre en question sa féminité. Voyons en détail les facteurs responsables de la chute de cheveux chez la gent féminine.

Chute de cheveux chez la femme : une prédisposition génétique

La première cause de la chute de cheveux chez la femme n’est autre que l’hérédité, ce que nous appelons l’alopécie androgénétique. Ce qu’il faut savoir, c’est que le cycle de vie du cheveu est accéléré par une production d’androgènes (hormones mâles). Au fil du temps, les follicules pileux s’affaiblissent et les cheveux deviennent fins progressivement. Dans cette optique, la masse capillaire perd du volume avec des zones dégarnies au niveau de la raie, au sommet du crâne et même sur les golfes.

Outre le fait d’avoir des antécédents familiaux, si une femme est souvent sujette au stress, les deux facteurs combinés sont susceptibles d’augmenter la sécrétion d’androgènes menant inévitablement à la perte de cheveux.

Ce type d’alopécie peut progresser si elle n’est pas traitée à temps.

Chute de cheveux chez la femme : un dérèglement hormonal

C’est sans surprise qu’un déséquilibre hormonal lié aux hormones œstrogènes a une influence sur le cuir chevelu. De même, il convient de souligner que cette perte de cheveux est susceptible de surgir durant 3 périodes dans la vie d’une femme :

  • Pendant le cycle menstruel, les cheveux ont tendance à se fragiliser, diminuant ainsi la densité capillaire. Pourquoi ? Parce que le corps de la femme produit moins d’œstrogènes durant cette période.
  • Deuxièmement, une femme peut commencer à perdre ses cheveux juste avec son accouchement. Cette perte de cheveux est la conséquence d’une baisse de la production d’hormones œstrogènes. Ce phénomène est ce que l’on surnomme la perte de cheveux post-partum. Toutefois, cette perte capillaire peut être temporaire.
  • Le risque de chute de cheveux se multiplie lorsqu’une femme en phase de ménopause. Encore une fois, les hormones œstrogènes se retrouvent au banc des accusés.

Il convient aussi de préciser que la prise de la pilule contraceptive (en fonction de sa composition) peut avoir une certaine influence sur le cuir chevelu, causant ainsi une chute de cheveux.

Chute de cheveux chez la femme : une carence alimentaire

Comme vous le savez, l’alimentation joue un rôle fondamental sur notre état de santé, y compris sur celui de notre chevelure. Les études menées sur la perte capillaire ont pu établir un lien direct entre la perte de cheveux et des carences nutritionnelles. En effet, lorsque les cheveux n’ont pas les nutriments nécessaires comme le fer, le cuivre, le zinc, la vitamine B… ils s’affaiblissent et commencent à tomber.

Chute de cheveux chez la femme : un stress chronique

La chute de cheveux peut aussi être causée par un mode de vie stressant. Par exemple, un choc émotionnel, un stress chronique ou encore des périodes d’anxiété peuvent déboucher sur une chute de cheveux.

Par ailleurs, il faut savoir que certaines coiffures, la prise de certains médicaments et l’utilisation régulière des produits chimiques peuvent entraîner une chute de cheveux.

Bien choisir son spécialiste du cuir chevelu

La difficulté première avec une calvitie est d’en déterminer la cause parce que cela demande à la fois beaucoup d’expérience et des examens médicaux ciblés. La calvitie peut en effet avoir diverses origines, les changements hormonaux chez les femmes sont souvent en cause après un accouchement ou pendant la ménopause, mais la fatigue intense liée à ces phénomènes, un traitement médicamenteux mal toléré ou une situation de stress peuvent tout aussi bien la provoquer. Dans certains cas, la perte des cheveux est réversible et il n’y a pas lieu d’intervenir autrement qu’en en éliminant la cause, alors que dans d’autres cas il convient d’agir assez rapidement pendant que les follicules pileux sont encore en nombre suffisant pour servir de greffons à une implantation capillaire par exemple. C’est un diagnostic précis effectué par un praticien compétent et spécialisé qui est la clé du traitement individualisé à entreprendre pour résoudre la perte des cheveux en fonction de chaque problématique particulière. Il faut garder à l’esprit que quand on ne connaît pas la cause exacte de l’alopécie, on ne peut proposer un traitement efficace.

Une solution pour chaque cas de perte de cheveux

Selon l’origine de la calvitie et son étendue, il faudra choisir en toute connaissance de cause, à la suite d’un diagnostic fiable, la technique qui convient le mieux pour trouver une solution efficace et durable. La technique FUT de greffe capillaire se fait à l’aide de bandelettes de cuir chevelu qui sont prélevées le plus souvent à la base du crâne pour les réimplanter dans les zones dégarnies à traiter. Le procédé FUE consiste, lui, à prélever des greffons également dans ces zones réputées mieux garnies, mais unité folliculaire après unité folliculaire, chacune comportant plusieurs cheveux. Afin d’optimiser leur conservation entre le prélèvement et la réimplantation, elles sont plongées dans un mélange de produits médicamenteux et vitaminés, le PRP. Ce procédé FLUE n’occasionne aucune cicatrice et de nombreux greffons peuvent être implantés en seulement une séance. À la pointe du progrès technique contemporain, le procédé automatisé Artas, avec son imagerie médicale incorporée, prélève et réimplante de très nombreux greffons de manière aléatoire pour conserver à la coiffure, aussi bien dans la zone donneuse que dans celle de la greffe, un aspect naturel et discret. Celui ou celle qui désire obtenir un résultat immédiat, sans attendre une repousse progressive de ses propres cheveux, peut aussi opter pour la biofibre qui consiste à implanter des cheveux artificiels dans le cuir chevelu sans qu’il soit possible de les différencier ni par leur texture ni par leur couleur des cheveux naturels.

Articles similaires

Contact
close slider

Formulaire de contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aider ?