fr51 avenue Bugeaud, 75116 PARIS | Lun-ven, 9:00-20:00
01 53 700 800 | Belgique: +32 25887719 | contact@the-clinic.fr

Repousse de cheveux : Comment récupérer les cheveux perdus ?

Perdre ses cheveux n’est pas définitif

Certaines personnes, lorsqu’elles savent qu’un jour où l’autre leurs cheveux tomberont, sont stressées à cette idée et réagissent mal le moment venu. Celui ou celle qui constate jour après jour la raréfaction de ses cheveux, une fois la première surprise passée, passe par différents stades. Tout d’abord il ou elle se dit que ce n’est qu’un phénomène passager tant il est perturbant puis, s’il persiste, certains adoptent un comportement fataliste, ils masquent dans un premier temps les zones dégarnies avec les cheveux qui restent, puis essayent d’adapter leur coiffure. Les hommes coupent parfois tous les cheveux résiduels pour paraître adopter un crâne rasé, c’est beaucoup plus difficile pour les femmes. Comme pour tous les comportements humains, il n’y a aucune règle générale sur la manière de réagir à quelque chose qu’on ne choisit pas et certaines personnes perdent toute confiance en soi en même temps qu’ils perdent leurs cheveux. À la question « je perds mes cheveux, que faire ? » il faut savoir qu’il existe une solution pour la repousse des cheveux quelle qu’en soit l’origine.

Pourquoi les cheveux tombent-ils ?

Il faut distinguer la chute des cheveux d’origine ponctuelle comme un traitement médicamenteux mal supporté, une chimiothérapie, une fatigue extrême ou une maladie invalidante ou encore un état de stress intense d’une alopécie ayant une origine génétique. Dans les premiers cas, lorsqu’on arrive à éliminer les causes, la repousse des cheveux reprend après la chute. Dans les cas de calvitie androgénétique, le bulbe de cheveux ou racine du cheveu, qui se situe dans le follicule pileux sous le cuir chevelu où se reproduit le cheveu à un rythme d’environ un centimètre par mois, ne produit plus de nouveaux cheveux. Dans ce cas, les seules indications de traitement pour la repousse des cheveux naturels sont l’implantation capillaire.

La technologie au secours de la calvitie

Le monde des soins esthétiques profite largement des avancées technologiques de ces dernières années et notamment de celles de l’imagerie médicale et de la numérisation. Le robot ARTAS est l’emblème par excellence de ces rapprochements entre science et esthétique. Il se propose de prélever des follicules pileux du patient ou de la patiente à la base de la tête ou sur les côtés, là où persistent le plus souvent des zones saines de cheveux, pour les réimplanter dans les zones dégarnies. Le prélèvement comme l’implantation se font de façon aléatoire afin de garder un aspect naturel et harmonieux à la chevelure ancienne et à celle qui va repousser. La repousse cheveux après greffe se fait discrètement en plusieurs mois et les nouveaux cheveux se comportent par la suite exactement comme tout cheveu naturel. Cette technique ARTAS offre d’immenses avantages par rapport aux anciennes méthodes d’implantation de cheveux. Elle peut être utilisée sur tous les types de cheveux, même les très frisés ou crépus qui subissaient de nombreux sectionnements par un prélèvement manuel, elle est beaucoup plus rapide et demande très peu de séances tout en étant pratiquement indolore.

S’adresser à un bon centre de soins esthétiques

Pour réussir son implantation capillaire et par la même occasion retrouver la confiance en soi, il est primordial de s’adresser à un centre de soins esthétiques qui présente toutes les garanties sanitaires bien sûr mais aussi et surtout où l’on est assuré que toutes les compétences médicales et techniques sont en présence. Seul un praticien spécialisé est en mesure de proposer le bon protocole de soins après avoir étudié et diagnostiqué avec expertise l’origine de l’alopécie qui lui est soumise. Bien que non invasive, la technologie Artas demande néanmoins que toutes les précautions préliminaires soient prises notamment pour éliminer toute contre-indication éventuelle.

Contact
close slider

Formulaire de contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.