fren51 avenue Bugeaud, 75116 PARIS | Lun-ven, 9:00-20:00
01 53 700 800 | Belgique: +32 25887719 | contact@the-clinic.fr

Nano Fat Transfer

Le rôle du PRP dans la repousse capillaire

Le PRP (ou Plasma Riche en Plaquettes) est une technique utilisée à la fois dans le domaine de l’esthétique (beauté du visage et de la peau) et de la perte de cheveux. Dans tous les cas, le principe du PRP reste le même : Récolter un peu de votre sang grâce à une prise de sang classique, puis en extraire le plasma riche en plaquettes. Il s’agit du fragment de plaquettes le plus riche du corps humain : il encourage non seulement vos cheveux à repousser, mais il permet aussi de mieux cicatriser les greffons après une opération nécessitant soit une greffe manuelle (FUE utilisée essentiellement au niveau de la barbe) soit une greffe robotisée ARTAS (en cas de calvitie crânienne plus importante).

Le Nano Fat Transfer

Le Nano Fat Transfer consiste à prélever votre propre graisse, à la filtrer et à l’ajouter au PRP de façon à obtenir une solution encore plus efficace. La graisse peut être prélevée n’importe où sur votre corps, généralement en fonction de là où elle a tendance à se stocker. Un petit échantillon est suffisant pour avoir d’excellents résultats. Une fois prélevée, la graisse est ultra-filtrée grâce à un kit conçu spécialement à cet effet. La solution extrafine qui en ressort est alors hyper riche en cellules souches régénératrices.

L’alliance du PRP et du Nano Fat Transfer

Lorsque le mélange du PRP et de la graisse extrafine se produit, la solution est doublement efficace. Les cellules présentes sous le cuir chevelu se renouvellent plus rapidement. On note une accélération spectaculaire de la cicatrisation et surtout, les cheveux poussent plus vite et de façon plus dense. Ce mélange miraculeux peut s’effectuer dans deux temps différents et selon deux besoins distincts. 

  • Si vous sentez que vos cheveux commencent à tomber mais que la perte est lente et non invasive, que votre calvitie est naissance et que vous souhaitez simplement combler les petites zones dégarnies, le traitement viendra réveiller les cellules souches et dynamiser les unités folliculaires pour qu’elles augmentent la rapidité de croissance des cheveux. Dans ce cas, le traitement est réalisé seul, à l’aide d’un pistolet à PRP classique et il est non douloureux, même sans anesthésie locale (notamment au niveau de la zone frontale).
  • Si votre perte de cheveux est plutôt invasive et rapide et que vous envisagez une greffe capillaire robotisée, le traitement viendra s’effectuer en amont de la greffe afin de préparer la peau à la venue des nouveaux greffons. Suite au prélèvement des greffons, l’implantation en sera facilitée et les nouveaux cheveux seront non seulement moins enclins à mourir mais ils pousseront de façon plus avantageuse. Ils auront en effet une consistance plus épaisse, une brillance caractéristique et surtout, ils mettront beaucoup moins de temps à pousser. Les résultats sont donc plus nets, plus rapides, plus esthétiques et plus résistants.

Les questions les plus fréquentes quant au mélange du PRP et de la graisse extra fine

  • Quelle de quantité de sang est nécessaire pour un PRP efficace ?

On compte environ 10 ml de sang, mais ce taux peut éventuellement changer en fonction de la zone à traiter. Le PRP est un concentré de plaquettes 5 fois supérieur au taux habituel, d’où son efficacité naturelle.

  • Pourquoi la solution issue du PRP n’est pas rouge ?

Suite au prélèvement du sang, le tube passe dans une centrifugeuse qui élimine les globules rouges responsables de la couleur du sang. Les 2 prélèvements (sang et graisse) sont des techniques autologues, c’est-à-dire qu’elles sont réalisées à partir de votre propre corps, pour votre corps, sans ajout de substance étrangère ou synthétique.

  • Les différents prélèvements sont-ils douloureux et laissent-ils des cicatrices ?

Pour le prélèvement du PRP, la douleur est équivalente à une prise de sang. Pour le Nano Transfer, la douleur n’est guère plus grande. Les deux procédés ne laissent aucune cicatrice.

  • Pourquoi le traitement PRP + graisse est-il efficace ?

Lorsque les solutions sont injectées sous le cuir chevelu, des facteurs de croissance capillaire (PDGF, TGF, VEGF) sont enregistrés. Ils vont faire en sorte d’améliorer le développement de la vascularisation et la croissance tissulaire.

Des études publiées dans le « Journal of Oral and Maxillofacial Surgery » (2016) prouvent que lors de la phase anagène (quand le cheveu est censé se développer et pousser), les résultats in vitro sont sans équivoque. L’article « Platelet-rich plasma in androgenic alopecia: Indications, technique, and potential benefits » issu de ce journal indique une prolongation de la durée de cette phase anagène, beaucoup plus courte en temps normal. L’ajout de la graisse entraîne un phénomène de repousse et de cicatrisation plus important.

Vous souhaitez plus d'informations ?