fr107 Rue de la Pompe, 75116 PARIS | Lun-ven, 9:00-20:00
01 53 700 800 | Belgique: +32 25887719 | contact@the-clinic.fr

Éviction sociale après une greffe capillaire: des alternatives existent

La greffe capillaire n’est pas une intervention anodine. Quelle que soit la méthode employée, cette opération est réalisée sous anesthésie locale et possède quelques effets secondaires, qui sont toutefois gérables et généralement bien tolérés par les patients. La question qui se pose, à la suite d’une greffe de cheveux, concerne l’éviction sociale. Est-elle obligatoire ? Comment faire, pour pouvoir reprendre très rapidement un rythme de vie normal ? Faisons le point, dans ce guide.

Éviction sociale après une greffe capillaire : est-ce forcément obligatoire ?

L’éviction sociale n’est pas recommandée par tous les praticiens. Alors que certains conseillent de prendre une semaine de congé à la suite de l’intervention, d’autres ne voient pas d’inconvénient à reprendre une vie normale, dès la sortie du bloc. Si toutefois votre chirurgien vous recommande de rester chez vous après cet acte chirurgical et de prendre du repos, sachez que la période d’éviction sociale n’est en aucun cas standardisée. En effet, chaque praticien propose ses propres recommandations.

Malheureusement, la greffe de cheveux ne peut faire l’objet d’un arrêt de travail aussi, même si l’éviction sociale n’est pas forcément nécessaire, le patient devra poser quelques jours de congé s’il le souhaite.

À l’issue d’une telle opération, des croûtes peu esthétiques peuvent apparaître sur le cuir chevelu, notamment au niveau des zones donneuses et receveuses. Pour accélérer le processus de cicatrisation, certaines mesures devront être prises. D’autre part, il existe également des erreurs à éviter pour obtenir de bons résultats, mais également pour reprendre une vie normale dans les plus brefs délais. C’est ce que nous allons voir, dès à présent.

Les erreurs à éviter, après une greffe capillaire

Nous l’avons dit, une greffe capillaire n’est pas un acte anodin. Aussi, pour permettre aux greffons de prendre et éviter de sensibiliser le cuir chevelu, certaines erreurs devront être évitées absolument :

  • L’exposition au soleil : lors d’une greffe, le crâne est bien souvent rasé. De ce fait, il n’est plus protégé des rayons du soleil. Aussi, l’exposition est vivement déconseillée dans les deux semaines suivant l’intervention.
  • Le port d’un chapeau, d’une casquette ou d’un bonnet : ces couvre-chefs risquent de faire tomber les greffons ou d’empêcher la cicatrisation du crâne. Ils ne peuvent donc pas être envisagés, même pour vous protéger du soleil. Dans ce cas, rester à l’ombre est absolument nécessaire.
  • L’application de chaleur sur le crâne : après une greffe de cheveux, le sèche-cheveux ou l’utilisation d’un fer à lisser est strictement déconseillé. Ces appareils chauffent parfois à plusieurs dizaines de degrés et risquent de réduire à zéro les effets bénéfiques de la greffe de cheveux.
  • Le shampoing : les produits issus du commerce sont trop agressifs pour votre cuir chevelu sensibilisé. D’autre part, ils ne conviennent pas aux nouveaux greffons. Le seul shampoing pouvant être envisagé à la suite de cette opération est un shampoing à la Bétadine.

Comment accélérer le processus de cicatrisation, après une greffe de cheveux ?

Vous souhaitez certainement réduire la période d’éviction sociale. Voici quelques conseils, qui pourront vous aider :

  • L’application de Flammazine : laissez poser ce produit anti-inflammatoire toute une nuit, afin d’éliminer efficacement les croûtes disgracieuses, qui apparaissent sur votre crâne.
  • Garder la tête droite : c’est vrai, après une greffe, il est vivement déconseillé de baisser la tête en dessous des épaules. Les greffons risqueraient de tomber. Cette recommandation s’applique pendant deux semaines après l’acte chirurgical.
  • Dormir en position semi-assise : adoptez cette position lors des deux premières nuits après la chute de cheveux. Ensuite, il vous sera possible de dormir sur le dos. En revanche, dormir sur le ventre ne peut être envisagé pendant plusieurs semaines après la greffe capillaire.

En prenant soin de respecter ces consignes, il vous sera possible de raccourcir significativement la période d’éviction sociale.

Contact
close slider

Formulaire de contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.